Ressources pour votre croissance spirituelle

 

AfrikaansShqipአማርኛالعربيةՀայերենAzərbaycan diliEuskaraБеларуская моваবাংলাBosanskiБългарскиCatalàCebuanoChichewa简体中文繁體中文CorsuHrvatskiČeština‎DanskNederlandsEnglishEsperantoEestiFilipinoSuomiFrançaisFryskGalegoქართულიDeutschΕλληνικάગુજરાતીKreyol ayisyenHarshen HausaŌlelo Hawaiʻiעִבְרִיתहिन्दीHmongMagyarÍslenskaIgboBahasa IndonesiaGaeligeItaliano日本語Basa Jawaಕನ್ನಡҚазақ тіліភាសាខ្មែរ한국어كوردی‎КыргызчаພາສາລາວLatinLatviešu valodaLietuvių kalbaLëtzebuergeschМакедонски јазикMalagasyBahasa MelayuമലയാളംMalteseTe Reo MāoriमराठीМонголဗမာစာनेपालीNorsk bokmålپښتوفارسیPolskiPortuguêsਪੰਜਾਬੀRomânăРусскийSamoanGàidhligСрпски језикSesothoShonaسنڌيසිංහලSlovenčinaSlovenščinaAfsoomaaliEspañolBasa SundaKiswahiliSvenskaТоҷикӣதமிழ்తెలుగుไทยTürkçeУкраїнськаاردوO‘zbekchaTiếng ViệtCymraegisiXhosaיידישYorùbáZulu

Comment commencer votre nouvelle vie avec Dieu ...

Cliquez sur le "GodLife" ci-dessous

disciple

Comment puis-je me rapprocher de Dieu?

La Parole de Dieu dit: «sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu» (Hébreux 11: 6). Afin d'avoir une relation avec Dieu, une personne doit venir à Dieu par la foi par l'intermédiaire de son Fils, Jésus-Christ. Nous devons croire en Jésus comme notre Sauveur, que Dieu a envoyé pour mourir, pour payer le châtiment de nos péchés. Nous sommes tous pécheurs (Romains 3:23). Les deux I Jean 2: 2 et 4:10 parlent de Jésus étant la propitiation (ce qui signifie juste paiement) pour nos péchés. I Jean 4:10 dit: "Il (Dieu) nous a aimés et a envoyé son Fils pour être la propitiation pour nos péchés." Dans Jean 14: 6, Jésus a dit: «Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul homme ne vient au Père que par moi. I Corinthiens 15: 3 & 4 nous dit la bonne nouvelle… "Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures et qu'Il a été enseveli et qu'Il a été ressuscité le troisième jour selon les Écritures." C'est l'Evangile que nous devons croire et que nous devons recevoir. Jean 1:12 dit: «Tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu, même à ceux qui croient en son nom.» Jean 10:28 dit: "Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais."

Ainsi, notre relation à Dieu ne peut commencer que par la foi, en devenant un enfant de Dieu par Jésus-Christ. Non seulement nous devenons son enfant, mais il envoie son Saint-Esprit habiter en nous (Jean 14: 16 & 17). Colossiens 1:27 dit: "Christ en vous, l'espérance de la gloire."

Jésus se réfère également à nous comme ses frères. Il veut certainement que nous sachions que notre relation avec lui est une famille, mais il veut que nous soyons une famille proche, pas seulement une famille de nom, mais une famille proche. Apocalypse 3:20 décrit notre devenir chrétien comme une relation de fraternité. Il dit: «Je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai et je dînerai avec lui, et lui avec moi.

Jean chapitre 3: 1-16 dit que lorsque nous devenons un chrétien, nous sommes «nés de nouveau» en tant que nouveau-nés dans sa famille. En tant que son nouvel enfant, et tout comme lorsqu'un humain est né, nous, les bébés chrétiens, devons grandir dans notre relation avec lui. À mesure qu'un bébé grandit, il en apprend de plus en plus sur ses parents et se rapproche de ses parents.

C'est ainsi pour les chrétiens, dans notre relation avec notre Père céleste. Au fur et à mesure que nous apprenons à son sujet et que nous grandissons, notre relation se resserre. Les Écritures parlent beaucoup de la croissance et de la maturité, et elles nous apprennent comment faire cela. C'est un processus, pas un événement ponctuel, donc le terme grandit. Il est également appelé respectueux.

1). Premièrement, je pense que nous devons commencer par une décision. Nous devons décider de nous soumettre à Dieu, de nous engager à le suivre. C'est un acte de notre volonté de nous soumettre à la volonté de Dieu si nous voulons être proches de Lui, mais ce n'est pas seulement une fois, c'est un engagement permanent (continu). Jacques 4: 7 dit: «Soumettez-vous à Dieu». Romains 12: 1 dit: "Je vous supplie donc, par la miséricorde de Dieu, de présenter vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, qui est votre service raisonnable." Cela doit commencer par un choix ponctuel, mais c'est aussi un choix instant par moment, comme dans toute relation.

2). Deuxièmement, et je pense qu'il est de la plus haute importance, c'est que nous devons lire et étudier la Parole de Dieu. I Pierre 2: 2 dit: «Comme les nouveau-nés désirent le lait sincère de la parole pour que vous puissiez grandir ainsi.» Josué 1: 8 dit: «Ne laissez pas ce livre de la loi s'écarter de votre bouche, méditez-le jour et nuit…» (Lire aussi Psaume 1: 2.) Hébreux 5: 11-14 (NIV) nous dit que nous doit aller au-delà de la petite enfance et devenir mature par «l'utilisation constante» de la Parole de Dieu.

Cela ne signifie pas lire un livre sur la Parole, qui est généralement l'opinion de quelqu'un, aussi intelligent soit-il, mais lire et étudier la Bible elle-même. Actes 17:11 parle des Béréens disant: «Ils ont reçu le message avec beaucoup d'empressement et ont examiné les Écritures chaque jour pour voir si paul dit était vrai. Nous devons tester tout ce que quiconque dit par la Parole de Dieu et pas seulement croire sur parole de quelqu'un à cause de ses «références». Nous devons faire confiance au Saint-Esprit en nous pour nous enseigner et rechercher vraiment la Parole. 2 Timothée 2:15 dit: «Étudiez pour vous montrer approuvé à Dieu, un ouvrier qui n'a pas besoin d'avoir honte, divisant correctement (NIV traitant correctement) la parole de vérité.» 2 Timothée 3: 16 & 17 dit: «Toute Écriture est inspirée de Dieu et est utile pour la doctrine, pour la réprimande, pour la correction, pour l'instruction dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit complet (mûr)…»

Cette étude et cette croissance sont quotidiennes et ne finissent jamais tant que nous ne sommes pas avec lui dans le ciel, car notre connaissance de «Lui» conduit à lui ressembler davantage (2 Corinthiens 3:18). Être proche de Dieu nécessite une marche quotidienne de foi. Ce n'est pas un sentiment. Il n'y a pas de «solution miracle» que nous expérimentons qui nous donne une communion étroite avec Dieu. Les Écritures enseignent que nous marchons avec Dieu par la foi et non par la vue. Cependant, je crois que lorsque nous marchons constamment par la foi, Dieu se fait connaître à nous de manière inattendue et précieuse.

Lisez 2 Pierre 1: 1-5. Cela nous dit que nous grandissons en caractère en passant du temps dans la Parole de Dieu. Il dit ici que nous devons ajouter à la foi la bonté, puis la connaissance, la maîtrise de soi, la persévérance, la piété, la gentillesse fraternelle et l'amour. En passant du temps à étudier la Parole et en lui obéissant, nous ajoutons ou construisons du caractère dans nos vies. Ésaïe 28: 10 et 13 nous dit que nous apprenons précepte sur précepte, règle sur règle. Nous ne savons pas tout à la fois. Jean 1:16 dit «grâce sur grâce». En tant que chrétiens, nous n'apprenons pas tout à la fois dans notre vie spirituelle, pas plus que les bébés grandissent d'un seul coup. Rappelez-vous simplement que c'est un processus, une croissance, une marche de foi, pas un événement. Comme je l'ai mentionné, cela s'appelle aussi demeurer dans le chapitre 15 de Jean, demeurer en Lui et dans Sa Parole. Jean 15: 7 dit: «Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez, et cela sera fait pour vous.»

3). Le Livre de I Jean parle d'une relation, de notre communion avec Dieu. La communion avec une autre personne peut être rompue ou interrompue en péchant contre elle et cela est également vrai de notre relation avec Dieu. I Jean 1: 3 dit: «Notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ.» Le verset 6 dit: «Si nous prétendons avoir communion avec lui, mais que nous marchons dans les ténèbres (péché), nous mentons et ne vivons pas selon la vérité.» Le verset 7 dit: «Si nous marchons dans la lumière… nous sommes en communion les uns avec les autres…» Au verset 9, nous voyons que si le péché perturbe notre communion, nous n'avons qu'à Lui confesser notre péché. Il dit: «Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité.» Veuillez lire ce chapitre en entier.

Nous ne perdons pas notre relation en tant que Son enfant, mais nous devons maintenir notre communion avec Dieu en confessant tous nos péchés chaque fois que nous échouons, aussi souvent que nécessaire. Nous devons aussi permettre au Saint-Esprit de nous donner la victoire sur les péchés que nous avons tendance à répéter; tout péché.

4). Nous devons non seulement lire et étudier la Parole de Dieu, mais nous devons lui obéir, ce que j'ai mentionné. Jacques 1: 22-24 (NIV) déclare: «Ne vous contentez pas d'écouter la Parole et de vous tromper vous-mêmes. Faites ce qu'il dit. Quiconque écoute la Parole, mais ne fait pas ce qu'elle dit, est comme un homme qui regarde son visage dans un miroir et après s'être regardé s'en va et oublie immédiatement à quoi il ressemble. Le verset 25 dit: «Mais l'homme qui regarde attentivement la loi parfaite qui donne la liberté et continue de le faire, sans oublier ce qu'il a entendu, mais en le faisant - il sera béni dans ce qu'il fait.» C'est tellement similaire à Josué 1: 7-9 et Psaume 1: 1-3. Lisez aussi Luc 6: 46-49.

5). Une autre partie de ceci est que nous devons faire partie d'une église locale, où nous pouvons entendre et apprendre la Parole de Dieu et avoir une communion avec d'autres croyants. C'est une façon dont nous sommes aidés à grandir. C'est parce que chaque croyant reçoit un don spécial du Saint-Esprit, en tant que membre de l'église, également appelé «le corps du Christ». Ces dons sont énumérés dans divers passages des Écritures tels que Éphésiens 4: 7-12, I Corinthiens 12: 6-11, 28 et Romains 12: 1-8. Le but de ces dons est «d'édifier le corps (l'église) pour l'œuvre du ministère (Éphésiens 4:12). L'église nous aidera à grandir et nous pouvons à notre tour aider d'autres croyants à grandir et à devenir matures et à servir dans le royaume de Dieu et à conduire d'autres personnes à Christ. Hébreux 10:25 dit que nous ne devons pas abandonner notre réunion, comme c'est l'habitude de certains, mais nous encourager les uns les autres.

6). Une autre chose que nous devrions faire est de prier - priez pour nos besoins et les besoins des autres croyants et pour les non-sauvés. Lisez Matthieu 6: 1-10. Philippiens 4: 6 dit: «Que vos demandes soient connues de Dieu».

sept). Ajoutez à cela que nous devons, dans le cadre de l'obéissance, nous aimer les uns les autres (lire I Corinthiens 7 et I Jean) et faire de bonnes œuvres. Les bonnes œuvres ne peuvent pas nous sauver, mais on ne peut pas lire les Écritures sans déterminer que nous devons faire de bonnes œuvres et être gentils avec les autres. Galates 13:5 dit: «par amour, servez-vous les uns les autres». Dieu dit que nous sommes créés pour faire de bonnes œuvres. Éphésiens 13:2 dit: «Car nous sommes son œuvre, créés en Christ Jésus pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées à l'avance pour nous.

Toutes ces choses fonctionnent ensemble, pour nous rapprocher de Dieu et nous rendre plus semblables au Christ. Nous devenons plus mûrs nous-mêmes, tout comme les autres croyants. Ils nous aident à grandir. Relisez 2 Pierre 1. La fin d'être plus proche de Dieu est d'être formé, mûrir et s'aimer les uns les autres. En faisant ces choses, nous sommes ses disciples et les disciples mûrs sont comme leur Maître (Luc 6:40).

Comment puis-je étudier la Bible?

Je ne sais pas exactement ce que vous recherchez, alors je vais essayer d’ajouter au sujet, mais si vous pouviez répondre et être plus précis, nous pourrions peut-être vous aider. Mes réponses seront d'un point de vue biblique (biblique) sauf indication contraire.

Des mots dans n'importe quel langage comme «vie» ou «mort» peuvent avoir des significations et des usages différents à la fois dans la langue et dans les Écritures. La compréhension de la signification dépend du contexte et de la manière dont elle est utilisée.

Par exemple, comme je l'ai raconté précédemment, «la mort» dans les Écritures peut signifier la séparation d'avec Dieu, comme le montre le récit de Luc 16: 19-31 de l'homme injuste qui a été séparé du juste par un grand abîme, celui qui la vie éternelle avec Dieu, l'autre dans un lieu de tourment. Jean 10:28 explique en disant: "Je leur donne la vie éternelle, et ils ne périront jamais." Le corps est enterré et se décompose. La vie peut aussi signifier simplement la vie physique.

Dans le chapitre trois de Jean, nous avons la visite de Jésus avec Nicodème, discutant de la vie comme étant né et de la vie éternelle comme étant né de nouveau. Il compare la vie physique comme étant «née de l'eau» ou «née de la chair» avec la vie spirituelle / éternelle comme étant «née de l'Esprit». Ici, au verset 16, il est question de périr par opposition à la vie éternelle. La mort est liée au jugement et à la condamnation par opposition à la vie éternelle. Aux versets 16 et 18, nous voyons que le facteur décisif qui détermine ces conséquences est de savoir si vous croyez ou non au Fils de Dieu, Jésus. Remarquez le présent. Le croyant des vie éternelle. Lisez aussi Jean 5:39; 6:68 et 10:28.

Les exemples modernes d'utilisation d'un mot, dans ce cas "la vie", peuvent être des expressions telles que "c'est la vie", ou "avoir une vie" ou la "belle vie", juste pour illustrer comment les mots peuvent être utilisés . Nous comprenons leur signification par leur utilisation. Ce ne sont là que quelques exemples de l’utilisation du mot «vie».

Jésus a fait cela quand Il a dit dans Jean 10:10: «Je suis venu pour qu'ils aient la vie et l'aient plus abondamment.» Que voulait-il dire? Cela signifie plus que d'être sauvé du péché et de périr en enfer. Ce verset fait référence à la façon dont la vie éternelle «ici et maintenant» devrait être - abondante, étonnante! Cela signifie-t-il une «vie parfaite», avec tout ce que nous voulons? Évidemment pas! Qu'est-ce que ça veut dire? Pour comprendre ceci et d'autres questions déroutantes que nous avons tous sur la «vie» ou la «mort» ou toute autre question, nous devons être prêts à étudier toutes les Écritures, et cela demande des efforts. Je veux dire vraiment travailler de notre part.

C'est ce que le psalmiste (Psaume 1: 2) a recommandé et ce que Dieu a ordonné à Josué de faire (Josué 1: 8). Dieu veut que nous méditions sur la Parole de Dieu. Cela signifie l'étudier et y réfléchir.

Le chapitre trois de Jean nous enseigne que nous sommes «nés de nouveau» de «l'esprit». L'Écriture nous enseigne que l'Esprit de Dieu vient vivre en nous (Jean 14: 16 & 17; Romains 8: 9). Il est intéressant de noter que dans I Pierre 2: 2, il est dit, «comme les bébés sincères désirent le lait sincère de la parole afin que vous puissiez grandir ainsi.» En tant que bébés chrétiens, nous ne savons pas tout et Dieu nous dit que la seule façon de grandir est de connaître la Parole de Dieu.

2 Timothée 2:15 dit: «Étudiez pour vous montrer approuvé à Dieu… en divisant correctement la parole de vérité.»

Je vous avertis que cela ne signifie pas obtenir des réponses sur la parole de Dieu en écoutant les autres ou en lisant des livres «sur» la Bible. Beaucoup de ces opinions sont les opinions des gens et même si elles peuvent être bonnes, que se passe-t-il si leurs opinions sont fausses? Actes 17:11 nous donne une directive très importante, donnée par Dieu: Comparez toutes les opinions avec le livre qui est totalement vrai, la Bible elle-même. EN Actes 17: 10-12 Luc complète les Béréens parce qu'ils ont testé le message de Paul en disant qu'ils «ont sondé les Écritures pour voir si ces choses étaient ainsi». C'est exactement ce que nous devons toujours faire et plus nous cherchons, plus nous saurons ce qui est vrai et plus nous connaîtrons les réponses à nos questions et connaîtrons Dieu lui-même. Les Béréens ont testé même l'apôtre Paul.

Voici quelques versets intéressants relatifs à la vie et à la connaissance de la Parole de Dieu. Jean 17: 3 dit: "Ceci est la vie éternelle afin qu'ils te connaissent, le seul vrai Dieu, et Jésus-Christ, que tu as envoyé." Quelle est l'importance de le connaître. L'Écriture enseigne que Dieu veut que nous soyons comme lui, alors nous avoir besoin pour savoir à quoi il ressemble. 2 Corinthiens 3:18 dit: «Mais nous tous, le visage dévoilé, regardant comme dans un miroir la gloire du Seigneur, sommes transformés en la même image de gloire en gloire, tout comme celle du Seigneur, l'Esprit.»

Voici une étude en soi puisque plusieurs idées sont également mentionnées dans d'autres Écritures, telles que «miroir» et «gloire à gloire» et l'idée d'être «transformé à son image».

Il existe des outils que nous pouvons utiliser (dont beaucoup sont facilement et gratuitement disponibles en ligne) pour rechercher des mots et des faits bibliques. Il y a aussi des choses que la Parole de Dieu enseigne que nous devons faire pour devenir des chrétiens mûrs et lui ressembler davantage. Voici une liste de choses à faire et à suivre qui sont des aides en ligne qui vous aideront à trouver des réponses aux questions que vous pourriez avoir.

Étapes vers la croissance:

  1. Fraternité avec les croyants de l'église ou d'un petit groupe (Actes 2:42; Hébreux 10: 24 et 25).
  2. Priez: lisez Matthew 6: 5-15 pour une explication et un enseignement de la prière.
  3. Étudiez les Écritures telles que je les ai partagées ici.
  4. Obéissez aux Écritures. «Soyez des pratiquants de la Parole et non seulement des auditeurs» (Jacques 1: 22-25).
  5. Confessez le péché: Lisez 1 Jean 1: 9 (confesser signifie reconnaître ou admettre). J'aime dire «aussi souvent que nécessaire».

J'aime faire des études de mots. Une concordance biblique des mots bibliques est utile, mais vous pouvez trouver la plupart, sinon la totalité, de ce dont vous avez besoin sur Internet. Internet propose des concordances bibliques, des bibles interlinéaires grecques et hébraïques (la Bible dans les langues originales avec une traduction mot à mot en dessous), des dictionnaires bibliques (tels que le dictionnaire Vine's Expository Dictionary of New Testament Greek Words) et des études de mots grecs et hébreux. Deux des meilleurs sites sont www.biblegateway.com et la www.biblehub.com. J'espère que ça aide. À moins d'apprendre le grec et l'hébreu, ce sont les meilleurs moyens de découvrir ce que la Bible dit vraiment.

Comment puis-je devenir un vrai chrétien?

La première question à laquelle répondre en ce qui concerne votre question est de savoir ce qu'est un vrai chrétien, parce que beaucoup de gens peuvent se dire chrétiens qui n'ont aucune idée de ce que la Bible dit qu'un chrétien est. Les opinions divergent quant à la manière dont on devient chrétien selon les églises, les dénominations ou même le monde. Êtes-vous un chrétien tel que défini par Dieu ou un «soi-disant» chrétien. Nous n'avons qu'une seule autorité, Dieu, et Il nous parle à travers les Écritures, parce que c'est la vérité. Jean 17:17 dit: «Ta parole est vérité!» Qu'est-ce que Jésus a dit que nous devons faire pour devenir chrétien (pour faire partie de la famille de Dieu - pour être sauvé).

Premièrement, devenir un vrai chrétien ne consiste pas à rejoindre une église ou un groupe religieux ou à respecter certaines règles ou sacrements ou d'autres exigences. Il ne s'agit pas de l'endroit où vous êtes né comme dans une nation «chrétienne» ou dans une famille chrétienne, ni en faisant un rituel tel que le fait d'être baptisé soit comme un enfant ou comme un adulte. Il ne s'agit pas de faire de bonnes œuvres pour le gagner. Éphésiens 2: 8 & 9 dit: "Car par la grâce vous êtes sauvés par la foi, et que ce n'est pas de vous-mêmes, c'est le don de Dieu, non à cause des oeuvres ..." Tite 3: 5 dit, "non par des oeuvres de justice qui nous l'avons fait, mais selon sa miséricorde, il nous a sauvés, par le lavage de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit. Jésus a dit dans Jean 6:29: "C'est l'œuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu'Il a envoyé."

Regardons ce que dit la Parole sur le fait de devenir chrétien. La Bible dit qu '«ils» ont d'abord été appelés chrétiens à Antioche. Qui étaient-ils." Lisez Actes 17:26. «Ils» étaient les disciples (les douze) mais aussi tous ceux qui croyaient en Jésus et le suivaient et ce qu'il enseignait. Ils étaient également appelés croyants, enfants de Dieu, église et autres noms descriptifs. Selon les Écritures, l'Église est son «corps», non pas une organisation ou un édifice, mais les gens qui croient en son nom.

Voyons donc ce que Jésus a enseigné pour devenir chrétien; ce qu'il faut pour entrer dans son royaume et dans sa famille. Lisez Jean 3: 1-20 et aussi les versets 33-36. Nicodème est venu à Jésus une nuit. Il est évident que Jésus connaissait ses pensées et ce dont son cœur avait besoin. Il lui a dit: «Vous devez naître de nouveau» pour entrer dans le Royaume de Dieu. Il lui a raconté une histoire de l'Ancien Testament du «serpent sur un poteau»; que si les Enfants pécheurs d'Israël sortaient pour le regarder, ils seraient «guéris». C'était une image de Jésus, qu'il devait être élevé sur la croix pour payer nos péchés, pour notre pardon. Puis Jésus a dit que ceux qui croyaient en lui (en sa punition à notre place pour nos péchés) auraient la vie éternelle. Lisez à nouveau Jean 3: 4-18. Ces croyants sont «nés de nouveau» par l'Esprit de Dieu. Jean 1: 12 & 13 dit: «Tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom», et en utilisant le même langage que Jean 3, «qui ne sont pas nés de sang , ni de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. Ce sont «eux» qui sont des «chrétiens», qui reçoivent ce que Jésus a enseigné. Tout dépend de ce que vous croyez que Jésus a fait. I Corinthiens 15: 3 & 4 dit: «l'Évangile que je vous ai prêché… que Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu'il a été enseveli et qu'il a été ressuscité le troisième jour…»

C'est le moyen, le seul moyen de devenir et d'être appelé chrétien. Dans Jean 14: 6, Jésus a dit: «Je suis le chemin, la vérité et la vie. Aucun homme ne vient au Père, sinon par Moi. Lisez aussi Actes 4:12 et Romains 10:13. Vous devez naître de nouveau dans la famille de Dieu. Tu dois croire. Beaucoup déforment le sens de la naissance de nouveau. Ils créent leur propre interprétation et «réécrivent» les Écritures pour les forcer à s'inclure eux-mêmes, en disant que cela signifie un réveil spirituel ou une expérience de renouvellement de la vie, mais les Écritures disent clairement que nous sommes nés de nouveau et devenons enfants de Dieu en croyant en ce pour quoi Jésus a fait nous. Nous devons comprendre la voie de Dieu en connaissant et en comparant les Écritures et en abandonnant nos idées pour la vérité. Nous ne pouvons pas substituer nos idées à la parole de Dieu, au plan de Dieu, à la voie de Dieu. Jean 3: 19 & 20 dit que les hommes ne viennent pas à la lumière «de peur que leurs actes ne soient réprouvés».

La deuxième partie de cette discussion doit être de voir les choses comme Dieu le fait. Nous devons accepter ce que Dieu dit dans Sa Parole, les Écritures. Souvenez-vous que nous avons tous péché en faisant ce qui est mal aux yeux de Dieu. Les Écritures sont claires sur votre style de vie, mais l'humanité choisit soit de dire simplement: «Ce n'est pas ce que cela signifie», de l'ignorer ou de dire: «Dieu m'a fait de cette façon, c'est normal.» Vous devez vous rappeler que le monde de Dieu a été corrompu et maudit lorsque le péché est entré dans le monde. Ce n'est plus ce que Dieu voulait. Jacques 2:10 dit: "Car quiconque observe toute la loi et trébuche sur un point, il est coupable de tous." Peu importe ce que notre péché peut être.

J'ai entendu beaucoup de définitions du péché. Le péché dépasse ce qui est détestable ou déplaisant à Dieu; c'est ce qui n'est pas bon pour nous ou pour les autres. Le péché fait basculer notre pensée. Ce qui est péché est considéré comme bon et la justice devient perverse (voir Habakkuk 1: 4). Nous voyons le bien comme le mal et le mal comme le bien. Les mauvaises personnes deviennent des victimes et les bonnes personnes deviennent mauvaises: haineuses, sans amour, sans pardon ou intolérantes.
Voici une liste de versets bibliques sur le sujet que vous posez. Ils nous disent ce que Dieu pense. Si vous choisissez de les expliquer et de continuer à faire ce qui déplaît à Dieu, nous ne pouvons pas vous dire que c'est OK. Vous êtes soumis à Dieu; Lui seul peut juger. Aucun de nos arguments ne vous convaincra. Dieu nous donne le libre arbitre de choisir de le suivre ou non, mais nous en payons les conséquences. Nous croyons que les Écritures sont explicites sur le sujet. Lisez ces versets: Romains 1: 18-32, en particulier les versets 26 et 27. Lisez aussi Lévitique 18:22 et 20:13; I Corinthiens 6: 9 et 10; I Timothée 1: 8-10; Genèse 19: 4-8 (et Juges 19: 22-26 où les hommes de Gibeah ont dit la même chose que les hommes de Sodome); Jude 6 & 7 et Apocalypse 21: 8 et 22:15.

La bonne nouvelle est que lorsque nous avons accepté le Christ Jésus comme notre Sauveur, nous avons été pardonnés pour tous nos péchés. Michée 7:19 dit: "Tu jetteras tous leurs péchés dans les profondeurs de la mer." Nous ne voulons condamner personne, mais les diriger vers Celui qui aime et pardonne, parce que nous péchons tous. Lisez Jean 8: 1-11. Jésus dit: "Quiconque est sans péché, qu'il jette la première pierre." I Corinthiens 6:11 dit: "Tels étaient certains d'entre vous, mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au Nom du Seigneur Jésus-Christ et dans l'Esprit de notre Dieu." Nous sommes «acceptés dans le bien-aimé (Éphésiens 1: 6). Si nous sommes de vrais croyants, nous devons vaincre le péché en marchant dans la lumière et en reconnaissant notre péché, tout péché que nous commettons. Lisez I Jean 1: 4-10. I Jean 1: 9 a été écrit aux croyants. Il dit: «Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité.»

Si vous n'êtes pas un vrai croyant, vous pouvez l'être (Revelation 22: 17). Jésus veut que vous veniez à lui et il ne vous chassera pas (John 6: 37).
Comme on le voit dans I Jean 1: 9, si nous sommes enfants de Dieu, il veut que nous marchions avec lui et grandissions dans la grâce et «soyons saints comme il est saint» (I Pierre 1:16). Nous devons surmonter nos échecs.

Dieu n'abandonne ni ne désavoue Ses enfants, contrairement aux pères humains. Jean 10:28 dit: "Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais." Jean 3:15 dit: "Quiconque croit en lui ne périra pas mais aura la vie éternelle." Cette promesse est répétée trois fois dans Jean 3 seul. Voir aussi Jean 6:39 et Hébreux 10:14. Hébreux 13: 5 dit: «Je ne vous quitterai ni ne vous abandonnerai jamais.» Hébreux 10:17 dit: «Je ne me souviendrai plus de leurs péchés et de leurs actes illégaux.» Voir aussi Romains 5: 9 et Jude 24. 2 Timothée 1:12 dit: «Il est capable de garder ce que je lui ai confié contre ce jour-là.» I Thessaloniciens 5: 9-11 dit: «Nous ne sommes pas destinés à la colère mais à recevoir le salut… afin que… nous puissions vivre ensemble avec lui».

Si vous lisez et étudiez les Écritures, vous apprendrez que la grâce, la miséricorde et le pardon de Dieu ne nous donnent pas la permission ou la liberté de continuer à pécher ou de vivre d'une manière qui déplaît à Dieu. Grace n'est pas comme une «carte de sortie de prison gratuite». Romains 6: 1 & 2 dit: «Que dirons-nous donc? Devons-nous continuer à pécher pour que la grâce augmente? Que ça ne soit jamais! Comment nous qui sommes morts au péché y vivrons-nous encore? » Dieu est un Père bon et parfait et, en tant que tel, si nous désobéissons et nous rebellons et faisons ce qu'Il déteste, Il nous corrigera et nous disciplinera. Veuillez lire Hébreux 12: 4-11. Il dit qu'Il châtiera et flagellera ses enfants (verset 6). Hébreux 12:10 dit: «Dieu nous discipline pour notre bien afin que nous puissions partager sa sainteté.» Au verset 11, il est dit à propos de la discipline: «Elle produit une moisson de sainteté et de paix pour ceux qui en ont été entraînés.»
Quand David a péché contre Dieu, il a été pardonné lorsqu'il a reconnu son péché, mais il a subi les conséquences de son péché pour le reste de sa vie. Lorsque Saul a péché, il a perdu son royaume. Dieu a puni Israël en captivité pour son péché. Parfois, Dieu nous permet de payer les conséquences de notre péché pour nous discipliner. Voir aussi Galates 5: 1.

Puisque nous répondons à votre question, nous donnons une opinion basée sur ce que nous croyons que les Écritures enseignent. Ce n'est pas un différend sur les opinions. Galates 6: 1 dit: «Frères et sœurs, si quelqu'un est pris dans un péché, vous qui vivez par l'Esprit devez le restaurer doucement.» Dieu ne hait pas le pécheur. Tout comme le Fils l'a fait avec la femme surprise en adultère dans Jean 8: 1-11, nous voulons qu'ils viennent à lui pour le pardon. Romains 5: 8 dit: «Mais Dieu démontre son amour envers nous, en ce que, pendant que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.»

Comment puis-je entendre parler de Dieu?

L'une des questions les plus déroutantes pour les nouveaux chrétiens et même pour beaucoup de chrétiens depuis longtemps est: «Comment puis-je entendre parler de Dieu?» Pour le dire autrement, comment savoir si les pensées qui entrent dans mon esprit viennent de Dieu, du diable, de moi-même ou simplement quelque chose que j'ai entendu quelque part qui me reste à l'esprit? Il y a de nombreux exemples de Dieu parlant aux gens dans la Bible, mais il y a aussi beaucoup d'avertissements sur le fait de suivre de faux prophètes qui prétendent que Dieu leur a parlé alors que Dieu dit clairement qu'il ne l'a pas fait. Alors, comment devons-nous savoir?

Le premier problème et le plus fondamental est que Dieu est l'auteur ultime des Écritures et qu'il ne se contredit jamais. 2 Timothée 3: 16 & 17 dit: «Toute Écriture est inspirée de Dieu et est utile pour enseigner, réprimander, corriger et former à la justice, afin que le serviteur de Dieu soit parfaitement équipé pour toute bonne œuvre.» Ainsi, toute pensée qui vous vient à l'esprit doit d'abord être examinée sur la base de son accord avec les Écritures. Un soldat qui avait écrit des ordres de son commandant et qui leur avait désobéi parce qu'il pensait avoir entendu quelqu'un lui dire quelque chose de différent aurait de sérieux problèmes. Donc, la première étape pour entendre Dieu est d'étudier les Écritures pour voir ce qu'elles disent sur une question donnée. Il est étonnant de voir combien de questions sont traitées dans la Bible, et lire la Bible quotidiennement et étudier ce qu'elle dit lorsqu'un problème survient est la première étape évidente pour savoir ce que Dieu dit.

La deuxième chose à examiner est probablement: «Que me dit ma conscience?» Romains 2: 14 & 15 dit: «(En effet, quand les Gentils, qui n'ont pas la loi, font par nature les choses exigées par la loi, ils sont une loi pour eux-mêmes, même s'ils n'ont pas la loi. Ils montrent que les exigences de la loi sont inscrites dans leur cœur, leur conscience en témoigne également, et leurs pensées les accusent parfois et parfois même les défendent.) »Cela ne veut pas dire que notre conscience a toujours raison. Paul parle d'une conscience faible dans Romains 14 et d'une conscience brûlée dans I Timothée 4: 2. Mais il dit dans I Timothée 1: 5: "Le but de ce commandement est l'amour, qui vient d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère." Il dit dans Actes 23:16: «Je m'efforce donc toujours de garder ma conscience claire devant Dieu et les hommes.» Il a écrit à Timothée dans I Timothée 1: 18 & 19 «Timothée, mon fils, je te donne ce commandement en accord avec les prophéties une fois faites à ton sujet, afin qu'en les rappelant tu puisses bien mener la bataille, en t'accrochant à la foi et à un bonne conscience, que certains ont rejetée et ont donc subi un naufrage en ce qui concerne la foi. Si votre conscience vous dit que quelque chose ne va pas, alors c'est probablement faux, du moins pour vous. Les sentiments de culpabilité, venant de notre conscience, sont l'une des façons dont Dieu nous parle et ignorer notre conscience, c'est, dans la grande majorité des cas, choisir de ne pas écouter Dieu. (Pour plus d'informations sur ce sujet, lisez tous Romains 14 et I Corinthiens 8 et I Corinthiens 10: 14-33.)

La troisième chose à considérer est: «Qu'est-ce que je demande à Dieu de me dire?» Adolescent, j'ai été fréquemment encouragé à demander à Dieu de me montrer sa volonté pour ma vie. J'ai été plutôt surpris par la suite de découvrir que Dieu ne nous dit jamais de prier pour qu'il nous montre sa volonté. Ce pour quoi nous sommes encouragés à prier, c'est la sagesse. Jacques 1: 5 promet: «Si l'un de vous manque de sagesse, vous devriez demander à Dieu, qui donne généreusement à tous sans trouver de faute, et elle vous sera donnée.» Éphésiens 5: 15-17 dit: «Soyez très prudent, alors, comment vous vivez - pas aussi imprudent mais aussi sage, en tirant le meilleur parti de chaque opportunité, car les jours sont mauvais. Par conséquent, ne soyez pas insensé, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Dieu promet de nous donner la sagesse si nous le demandons, et si nous faisons ce qui est sage, nous faisons la volonté du Seigneur.

Proverbes 1: 1-7 dit: «Les proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël: pour acquérir la sagesse et l'instruction; pour comprendre les mots de perspicacité; pour recevoir des instructions sur un comportement prudent, faire ce qui est juste et juste et juste; pour donner de la prudence à ceux qui sont simples, de la connaissance et de la discrétion aux jeunes - que les sages écoutent et ajoutent à leur savoir, et que les discernants soient guidés - pour comprendre les proverbes et les paraboles, les paroles et les énigmes des sages. La crainte de l'Éternel est le commencement de la connaissance, mais les insensés méprisent la sagesse et l'instruction. Le but du livre des Proverbes est de nous donner la sagesse. C'est l'un des meilleurs endroits où aller lorsque vous demandez à Dieu ce qu'il est sage de faire dans n'importe quelle situation.

L'autre chose qui m'a le plus aidé à apprendre à entendre ce que Dieu me disait était d'apprendre la différence entre la culpabilité et la condamnation. Lorsque nous péchons, Dieu, parlant généralement à travers notre conscience, nous fait nous sentir coupables. Lorsque nous confessons notre péché à Dieu, Dieu supprime les sentiments de culpabilité, nous aide à changer et rétablit la communion. I Jean 1: 5-10 dit: «C'est le message que nous avons entendu de lui et vous déclarons: Dieu est lumière; en lui il n'y a pas du tout d'obscurité. Si nous prétendons avoir communion avec lui et que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons et ne vivons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons et la vérité n'est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste et nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité. Si nous affirmons que nous n'avons pas péché, nous le faisons passer pour un menteur et sa parole n'est pas en nous. Pour entendre Dieu, nous devons être honnêtes avec Dieu et confesser notre péché quand cela arrive. Si nous avons péché et ne confessons pas notre péché, nous ne sommes pas en communion avec Dieu, et l'entendre sera difficile, voire impossible. Pour reformuler: la culpabilité est spécifique et lorsque nous la confessons à Dieu, Dieu nous pardonne et notre communion avec Dieu est rétablie.

La condamnation est tout autre chose. Paul pose et répond à une question dans Romains 8:34: «Qui donc est celui qui condamne? Personne. Le Christ Jésus qui est mort - plus que cela, qui a été ressuscité - est à la droite de Dieu et intercède aussi pour nous. Il a commencé le chapitre 8, après avoir parlé de son misérable échec quand il a essayé de plaire à Dieu en gardant la loi, en disant: «Par conséquent, il n'y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus. La culpabilité est spécifique, la condamnation est vague et générale. Il dit des choses comme: «Vous vous trompez toujours», ou «Vous ne représenterez jamais rien», ou «Vous êtes tellement foiré que Dieu ne pourra jamais vous utiliser.» Lorsque nous confessons le péché qui nous fait nous sentir coupables envers Dieu, la culpabilité disparaît et nous ressentons la joie du pardon. Lorsque nous «confessons» nos sentiments de condamnation à Dieu, ils ne font que devenir plus forts. «Confesser» nos sentiments de condamnation à Dieu est en fait tout simplement d'accord avec ce que le diable nous dit de nous. La culpabilité doit être avouée. La condamnation doit être rejetée si nous voulons discerner ce que Dieu nous dit vraiment.

Bien sûr, la première chose que Dieu nous dit est ce que Jésus a dit à Nicodème: «Vous devez naître de nouveau» (Jean 3: 7). Jusqu'à ce que nous ayons reconnu que nous avons péché contre Dieu, dit à Dieu que nous croyons que Jésus a payé pour nos péchés quand Il est mort sur la croix, et a été enterré puis ressuscité, et avons demandé à Dieu d'entrer dans notre vie en tant que notre Sauveur, Dieu est sous aucune obligation de nous parler d'autre chose que de notre besoin d'être sauvé, et il ne le fera probablement pas. Si nous avons reçu Jésus comme notre Sauveur, alors nous devons examiner tout ce que nous pensons que Dieu nous dit avec les Écritures, écouter notre conscience, demander la sagesse dans toutes les situations et confesser le péché et rejeter la condamnation. Savoir ce que Dieu nous dit peut encore être difficile à certains moments, mais faire ces quatre choses aidera certainement à mieux entendre sa voix.

Si je suis sauvé, pourquoi est-ce que je continue à pécher?

Les Écritures ont une réponse à cette question, soyons clairs, par expérience, si nous sommes honnêtes, et aussi par les Écritures, c'est un fait que le salut ne nous empêche pas automatiquement de pécher.

Quelqu'un que je connais a conduit une personne vers le Seigneur et a reçu un appel téléphonique très intéressant de sa part plusieurs semaines plus tard. La personne nouvellement sauvée a dit: «Je ne peux pas être chrétien. Je pèche plus maintenant que jamais. La personne qui l'a conduite au Seigneur a demandé: «Faites-vous des choses pécheresses maintenant que vous n'avez jamais faites auparavant ou faites-vous des choses que vous avez faites toute votre vie seulement maintenant, quand vous les faites, vous vous sentez horriblement coupable à leur sujet?» La femme a répondu: "C'est la deuxième." Et la personne qui l'a conduite au Seigneur lui a alors dit avec assurance: «Vous êtes chrétienne. Être convaincu de péché est l'un des premiers signes que vous êtes vraiment sauvé.

Les épîtres du Nouveau Testament nous donnent des listes de péchés à arrêter de faire; les péchés à éviter, les péchés que nous commettons. Ils énumèrent également les choses que nous devrions faire et que nous ne devons pas faire, des choses que nous appelons des péchés par omission. Jacques 4:17 dit "à celui qui sait faire le bien et ne le fait pas, pour lui, c'est un péché." Romains 3:23 le dit ainsi: «Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.» À titre d'exemple, Jacques 2: 15 & 16 parle d'un frère (un chrétien) qui voit son frère dans le besoin et ne fait rien pour l'aider. C'est pécher.

Dans I Corinthiens, Paul montre à quel point les chrétiens peuvent être mauvais. Dans I Corinthiens 1: 10 & 11, il dit qu'il y avait des querelles et des divisions entre eux. Dans le chapitre 3, il les aborde comme charnels (charnels) et comme bébés. Nous disons souvent aux enfants et parfois aux adultes d'arrêter d'agir comme des bébés. Vous voyez l'image. Les bébés se chamaillent, se giflent, se piquent, se pincent, se tirent les cheveux et même se mordent. Cela semble comique mais tellement vrai.

Dans Galates 5:15, Paul dit aux chrétiens de ne pas se mordre et se dévorer les uns les autres. Dans I Corinthiens 4:18, il dit que certains d'entre eux sont devenus arrogants. Au chapitre 5, verset 1, cela devient encore pire. «On rapporte qu'il y a une immoralité parmi vous et d'un genre qui ne se produit pas même parmi les païens.» Leurs péchés étaient évidents. Jacques 3: 2 dit que nous trébuchons tous de plusieurs manières.

Galates 5: 19 & 20 énumère les actes de la nature pécheresse: immoralité, impureté, débauche, idolâtrie, sorcellerie, haine, discorde, jalousie, accès de rage, ambition égoïste, dissensions, factions, envie, ivresse et orgies par opposition à ce que Dieu attend: amour, joie, paix, patience, gentillesse, bonté, fidélité, douceur et maîtrise de soi.

Éphésiens 4:19 mentionne l'immoralité, le verset 26 la colère, le verset 28 le vol, le verset 29 un langage malsain, le verset 31 l'amertume, la colère, la calomnie et la méchanceté. Éphésiens 5: 4 mentionne des propos sales et des plaisanteries grossières. Ces mêmes passages nous montrent aussi ce que Dieu attend de nous. Jésus nous a dit d'être parfaits comme notre Père céleste est parfait, «afin que le monde voie vos bonnes œuvres et glorifie votre Père céleste. Dieu veut que nous lui ressemblions (Matthieu 5:48), mais il est évident que nous ne le sommes pas.

Il y a plusieurs aspects de l'expérience chrétienne que nous devons comprendre. Au moment où nous devenons croyant en Christ, Dieu nous donne certaines choses. Il nous pardonne. Il nous justifie, même si nous sommes coupables. Il nous donne la vie éternelle. Il nous place dans le «corps du Christ». Il nous rend parfaits en Christ. Le mot utilisé pour cela est sanctification, mis à part comme parfait devant Dieu. Nous sommes nés de nouveau dans la famille de Dieu, devenant ses enfants. Il vient vivre en nous par le Saint-Esprit. Alors pourquoi péchons-nous encore? Romains chapitre 7 et Galates 5:17 expliquent cela en disant que tant que nous vivons dans notre corps mortel, nous avons encore notre vieille nature qui est pécheresse, même si l'Esprit de Dieu vit maintenant en nous. Galates 5:17 dit: «Car la nature pécheresse désire ce qui est contraire à l'Esprit, et l'Esprit ce qui est contraire à la nature pécheresse. Ils sont en conflit les uns avec les autres, de sorte que vous ne faites pas ce que vous voulez. » Nous ne faisons pas ce que Dieu veut.

Dans les commentaires de Martin Luther et Charles Hodge, ils suggèrent que plus nous approchons de Dieu à travers les Écritures et que nous entrons dans sa parfaite lumière, plus nous voyons à quel point nous sommes imparfaits et à quel point nous manquons de gloire. Romains 3:23

Paul semble avoir vécu ce conflit dans le chapitre 7 de Romains. Les deux commentaires disent aussi que chaque chrétien peut s'identifier à l'exaspération et à la détresse de Paul: alors que Dieu désire que nous soyons parfaits dans notre comportement, que nous soyons conformes à l'image de son Fils, pourtant nous nous trouvons esclaves de notre nature pécheresse.

I Jean 1: 8 dit que «si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous trompons et la vérité n'est pas en nous.» I Jean 1:10 dit: «Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons passer pour un menteur et sa parole n'a pas sa place dans nos vies.»

Lisez le chapitre 7 de Romains. Dans Romains 7:14, Paul se décrit comme «vendu comme esclave du péché». Au verset 15, il dit que je ne comprends pas ce que je fais; car je ne pratique pas ce que je voudrais faire, mais je fais exactement ce que je déteste. Au verset 17, il dit que le problème est le péché qui vit en lui. Paul est tellement frustré qu'il déclare ces choses deux fois de plus avec des mots légèrement différents. Au verset 18, il dit: «Car je sais qu'en moi (qui est dans la chair - parole de Paul pour son ancienne nature) rien de bon n'habite, car la volonté est présente avec moi, mais comment accomplir ce qui est bon que je ne trouve pas.» Le verset 19 dit: «Pour le bien que je veux, je ne fais pas, mais le mal que je ne veux pas faire, que je pratique.» La NIV traduit le verset 19 par «Car j'ai le désir de faire le bien mais je ne peux pas le réaliser.»

Dans Romains 7: 21-23, il décrit à nouveau son conflit comme une loi à l'œuvre dans ses membres (se référant à sa nature charnelle), combattant la loi de son esprit (se référant à la nature spirituelle dans son être intérieur). Avec son être intérieur, il se réjouit de la loi de Dieu mais «le mal est là avec moi», et la nature pécheresse est «de faire la guerre contre la loi de son esprit et de faire de lui un prisonnier de la loi du péché. En tant que croyants, nous faisons tous l'expérience de ce conflit et de l'extrême frustration de Paul alors qu'il crie au verset 24 »Quel misérable je suis. Qui me sauvera de ce corps de mort? Ce que Paul décrit, c'est le conflit auquel nous sommes tous confrontés: le conflit entre l'ancienne nature (la chair) et le Saint-Esprit qui nous habite, ce que nous avons vu dans Galates 5:17 Mais Paul dit aussi dans Romains 6: 1 «allons-nous continuer à péché que la grâce peut abonder. Dieu pardonne. ”Paul dit aussi que Dieu veut que nous soyons sauvés non seulement du châtiment du péché, mais aussi de sa puissance et de son contrôle dans cette vie. Comme Paul le dit dans Romains 5:17 «Car si, par l'intrusion d'un seul homme, la mort a régné par cet homme, combien plus ceux qui reçoivent l'abondante provision de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par le un homme, Jésus-Christ. Dans I Jean 2: 1, Jean dit aux croyants qu'il leur écrit pour qu'ils NE PÉCHENT PAS. Dans Éphésiens 4:14, Paul dit que nous devons grandir pour ne plus être des bébés (comme l'étaient les Corinthiens).

Ainsi, quand Paul a pleuré dans Romains 7:24 «qui m'aidera? (et nous avec lui), il a une réponse jubilatoire au verset 25: «JE REMERCIE DIEU - À TRAVERS JESUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR. Il sait que la réponse est en Christ. La victoire (sanctification) ainsi que le salut viennent par la fourniture du Christ qui vit en nous. J'ai peur que beaucoup de croyants acceptent simplement de vivre dans le péché en disant «Je suis juste humain», mais Romains 6 nous donne notre provision. Nous avons maintenant le choix et nous n'avons aucune excuse pour continuer à pécher.

Si je suis sauvé, pourquoi est-ce que je continue à pécher? (Partie 2) (La part de Dieu)

Maintenant que nous comprenons que nous péchons encore après être devenus enfants de Dieu, comme en témoignent à la fois notre expérience et les Écritures; que devons-nous faire à ce sujet? Tout d'abord, permettez-moi de dire que ce processus, car c'est ce qu'il est, ne s'applique qu'au croyant, à ceux qui ont mis leur espérance de la vie éternelle, non pas dans leurs bonnes actions, mais dans l'œuvre achevée du Christ (sa mort, son enterrement et sa résurrection pour nous pour le pardon des péchés); ceux qui ont été justifiés par Dieu. Voir I Corinthiens 15: 3 & 4 et Ephésiens 1: 7. La raison pour laquelle cela ne s'applique qu'aux croyants est que nous ne pouvons rien faire par nous-mêmes pour nous rendre parfaits ou saints. C'est quelque chose que seul Dieu peut faire, par le Saint-Esprit, et comme nous le verrons, seuls les croyants ont le Saint-Esprit qui habite en eux. Lisez Tite 3: 5 et 6; Éphésiens 2: 8 et 9; Romains 4: 3 & 22 et Galates 3: 6

L'Écriture nous enseigne qu'au moment où nous croyons, il y a deux choses que Dieu fait pour nous. (Il y en a beaucoup, beaucoup d'autres.) Cependant, ceux-ci sont vitaux pour que nous ayons la «victoire» sur le péché dans nos vies. Premièrement: Dieu nous met en Christ (quelque chose qui est difficile à comprendre, mais nous devons accepter et croire), et deuxièmement, Il vient vivre en nous par Son Saint-Esprit.

L'Écriture dit dans I Corinthiens 1:20 que nous sommes en Lui. «Par Son action, vous êtes en Christ qui est devenu pour nous la sagesse de Dieu et la justice, la sanctification et la rédemption.» Romains 6: 3 dit que nous sommes baptisés «en Christ». Il ne s'agit pas de notre baptême dans l'eau, mais d'une œuvre du Saint-Esprit dans laquelle Il nous met en Christ.

L'Écriture nous enseigne également que le Saint-Esprit vient vivre en nous. Dans Jean 14: 16 et 17, Jésus a dit à ses disciples qu'il enverrait le Consolateur (le Saint-Esprit) qui était avec eux et serait en eux, (Il vivrait ou habiterait en eux). Il y a d'autres Écritures qui nous disent que l'Esprit de Dieu est en nous, en chaque croyant. Lisez Jean 14 et 15, Actes 1: 1-8 et I Corinthiens 12:13. Jean 17:23 dit qu'il est dans nos cœurs. En fait, Romains 8: 9 dit que si l'Esprit de Dieu n'est pas en vous, vous n'appartenez pas à Christ. Ainsi, nous disons que puisque ceci (c'est-à-dire nous rendre saints) est une œuvre de l'Esprit intérieur, seuls les croyants, ceux avec l'Esprit intérieur, peuvent devenir libres ou victorieux de leur péché.

Quelqu'un a dit que les Écritures contiennent: 1) des vérités que nous devons croire (même si nous ne les comprenons pas complètement; 2) des commandes d'obéir et 3) des promesses de confiance. Les faits ci-dessus sont des vérités auxquelles il faut croire, c'est-à-dire que nous sommes en lui et qu'il est en nous. Gardez à l'esprit cette idée de faire confiance et d'obéir pendant que nous poursuivons cette étude. Je pense que cela aide à le comprendre. Il y a deux parties que nous devons comprendre pour surmonter le péché dans notre vie quotidienne. Il y a la part de Dieu et la nôtre, qui est l'obéissance. Nous examinerons d'abord la part de Dieu qui concerne notre être en Christ et Christ en nous. Appelez cela si vous voulez: 1) la provision de Dieu, je suis en Christ, et 2) la puissance de Dieu, le Christ est en moi.

C'est ce dont parlait Paul quand il a dit dans Romains 7: 24-25 «Qui me délivrera… Je remercie Dieu… par Jésus-Christ notre Seigneur.» Gardez à l'esprit que ce processus est impossible sans l'aide de Dieu.

 

Il est évident d'après les Écritures que le désir de Dieu pour nous est d'être sanctifié et pour nous de surmonter nos péchés. Romains 8:29 nous dit qu'en tant que croyants, il nous a «prédestinés à nous conformer à la ressemblance de son fils». Romains 6: 4 dit que son désir est que nous «marchons dans une nouvelle vie». Colossiens 1: 8 dit que le but de l'enseignement de Paul était «de présenter chacun parfait et complet en Christ». Dieu nous enseigne qu'il veut que nous devenions mûrs (ne pas rester des bébés comme l'étaient les Corinthiens). Éphésiens 4:13 dit que nous devons «devenir mûrs dans la connaissance et atteindre la pleine mesure de la plénitude de Christ». Le verset 15 dit que nous devons grandir en Lui. Éphésiens 4:24 dit que nous devons «revêtir le nouveau moi; créé pour être comme Dieu dans la vraie justice et la vraie sainteté. »bI Thessaloniciens 4: 3 déclare:« Telle est la volonté de Dieu, même votre sanctification. » Les versets 7 et 8 disent qu'Il ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la sanctification. Le verset 8 dit «si nous rejetons cela, nous rejetons Dieu qui nous donne son Saint-Esprit».

(Relier la pensée de l'Esprit en nous et notre capacité à changer.) Définir le mot sanctification peut être un peu compliqué, mais dans l'Ancien Testament, cela signifiait mettre à part ou présenter un objet ou une personne à Dieu pour Son usage, avec un sacrifice étant offert pour le purifier. Donc, pour nos buts ici, nous disons qu'être sanctifié c'est être mis à part à Dieu ou être présenté à Dieu. Nous avons été rendus saints pour lui par le sacrifice de la mort de Christ sur la croix. Il s'agit, comme nous le disons, de la sanctification positionnelle quand nous croyons et que Dieu nous voit comme parfaits en Christ (vêtus et couverts par Lui et comptabilisés et déclarés justes en Lui). Il est progressif lorsque nous devenons parfaits comme Il est parfait, lorsque nous devenons victorieux en surmontant le péché dans notre expérience quotidienne. Tous les versets sur la sanctification décrivent ou expliquent ce processus. Nous voulons être présentés et mis à part à Dieu comme purifiés, nettoyés, saints et irréprochables, etc. Hébreux 10:14 dit «par un seul sacrifice, il a rendu parfaits pour toujours ceux qui sont rendus saints».

D'autres versets sur ce sujet sont: I Jean 2: 1 dit: "Je vous écris ces choses afin que vous ne puissiez pas pécher." I Pierre 2:24 dit: «Christ a porté nos péchés dans son propre corps sur l'arbre… afin que nous vivions selon la justice.» Hébreux 9:14 nous dit: «Le sang du Christ nous purifie des œuvres mortes pour servir le Dieu vivant.»

Ici, nous avons non seulement le désir de Dieu pour notre sainteté, mais Sa provision pour notre victoire: notre être en Lui et notre participation à sa mort, comme décrit dans Romains 6: 1-12. 2 Corinthiens 5:21 déclare: "Il l'a fait péché pour nous qui ne connaissions pas le péché, afin que nous soyons rendus justice de Dieu en lui." Lisez aussi Philippiens 3: 9, Romains 12: 1 & 2 et Romains 5:17.

Lisez Romains 6: 1-12. Nous trouvons ici une explication de l'œuvre de Dieu en notre faveur pour notre victoire sur le péché, c'est-à-dire sa provision. Romains 6: 1 continue la pensée du chapitre cinq que Dieu ne veut pas que nous continuions à pécher. Il dit: Que dirons-nous alors? Devons-nous continuer dans le péché, afin que la grâce abonde? » Le verset 2 dit: «Dieu nous en préserve. Comment allons-nous, qui sommes morts au péché, y vivre plus longtemps? Romains 5:17 parle de «ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront dans la vie par l'unique Jésus-Christ». Il veut la victoire pour nous maintenant, dans cette vie.

Je voudrais souligner l'explication dans Romains 6 de ce que nous avons en Christ. Nous avons parlé de notre baptême en Christ. (Rappelez-vous que ce n'est pas le baptême d'eau mais l'œuvre de l'Esprit.) Le verset 3 nous enseigne que cela signifie que nous «avons été baptisés dans sa mort», ce qui signifie «nous sommes morts avec lui». Les versets 3 à 5 disent que nous sommes «enterrés avec lui». Le verset 5 explique que puisque nous sommes en lui, nous sommes unis à lui dans sa mort, son ensevelissement et sa résurrection. Le verset 6 dit que nous sommes crucifiés avec lui afin que «le corps du péché soit aboli, afin que nous ne soyons plus esclaves du péché». Cela nous montre que le pouvoir du péché a été brisé. Les notes de bas de page de la NIV et de la NASB indiquent que cela pourrait être traduit «le corps du péché pourrait être rendu impuissant». Une autre traduction est que «le péché ne dominera pas sur nous».

Le verset 7 dit: «Celui qui est mort est libéré du péché. Pour cette raison, le péché ne peut plus nous tenir comme esclaves. Le verset 11 dit «nous sommes morts au péché». Le verset 14 dit que «le péché ne dominera pas sur vous». C'est ce que le fait d'être crucifié avec Christ a fait pour nous. Parce que nous sommes morts avec Christ, nous sommes morts pour pécher avec Christ. Soyez clair, ce sont nos péchés pour lesquels il est mort. C'étaient nos péchés qu'il a enterrés. Le péché n'a donc plus à nous dominer. En termes simples, puisque nous sommes en Christ, nous sommes morts avec lui, de sorte que le péché n'a plus à avoir de pouvoir sur nous.

Le verset 11 est notre part: notre acte de foi. Les versets précédents sont des faits auxquels nous devons croire, bien que difficiles à comprendre. Ce sont des vérités auxquelles nous devons croire et agir. Le verset 11 utilise le mot «compter» qui signifie «compter dessus». A partir de maintenant, nous devons agir avec foi. Être «ressuscité» avec lui dans ce passage des Écritures signifie que nous sommes «vivants pour Dieu» et que nous pouvons «marcher dans la nouveauté de la vie». (Versets 4, 8 et 16) Parce que Dieu a mis son Esprit en nous, nous pouvons maintenant vivre une vie victorieuse. Colossiens 2:14 dit "nous sommes morts au monde et le monde est mort pour nous." Une autre façon de dire cela est de dire que Jésus n'est pas mort seulement pour nous libérer du châtiment du péché, mais aussi pour briser son contrôle sur nous, afin qu'il puisse nous rendre purs et saints dans notre vie actuelle.

Dans Actes 26:18, Luc cite Jésus comme disant à Paul que l'Évangile «les détournera des ténèbres vers la lumière et de la puissance de Satan vers Dieu, afin qu'ils reçoivent le pardon des péchés et un héritage parmi ceux qui sont sanctifiés (rendus saints). ) par la foi en moi (Jésus). »

Nous avons déjà vu dans la première partie de cette étude que si Paul comprenait, ou plutôt savait, ces faits, la victoire n'était pas automatique et ne l'est pas non plus pour nous. Il n'a pas été en mesure de faire la victoire soit par effort personnel, soit en essayant de respecter la loi et nous non plus. La victoire sur le péché est impossible pour nous sans Christ.

Voici pourquoi. Lisez Éphésiens 2: 8-10. Cela nous dit que nous ne pouvons pas être sauvés par des œuvres de justice. C'est parce que, comme le dit Romains 6, nous sommes «vendus sous le péché». Nous ne pouvons pas payer pour notre péché ou gagner le pardon. Ésaïe 64: 6 nous dit que «toutes nos justifications sont comme des chiffons sales» aux yeux de Dieu. Romains 8: 8 nous dit que ceux qui sont «dans la chair ne peuvent plaire à Dieu».

Jean 15: 4 nous montre que nous ne pouvons pas porter de fruit par nous-mêmes et le verset 5 dit: «Sans moi (Christ) vous ne pouvez rien faire». Galates 2:16 dit "car par les oeuvres de la loi, aucune chair ne sera justifiée", et le verset 21 dit "si la justice passe par la loi, Christ est mort inutilement." Hébreux 7:18 nous dit que «la loi n'a rien rendu parfait».

Romains 8: 3 et 4 dit: «Pour ce que la loi était impuissante à faire, en ce qu'elle était affaiblie par la nature pécheresse, Dieu l'a fait en envoyant son propre Fils à la ressemblance d'un homme pécheur pour être un sacrifice pour le péché. Et ainsi, il a condamné le péché chez l'homme pécheur, afin que les justes exigences de la loi puissent être pleinement satisfaites en nous, qui ne vivons pas selon la nature pécheresse mais selon l'Esprit.

Lisez Romains 8: 1-15 et Colossiens 3: 1-3. Nous ne pouvons pas être purifiés ou sauvés par nos bonnes œuvres et nous ne pouvons pas non plus être sanctifiés par les œuvres de la loi. Galates 3: 3 dit: «Avez-vous reçu l'Esprit par les œuvres de la loi ou par l'audition de la foi? Êtes-vous si stupide? Ayant commencé dans l'Esprit, êtes-vous maintenant rendu parfait dans la chair? Et ainsi, nous, comme Paul, qui, tout en sachant que nous sommes libérés du péché par la mort du Christ, luttons encore (voir Romains 7 à nouveau) avec l'effort personnel, étant incapables d'observer la loi et confrontés au péché et à l'échec, et criant «O misérable que je suis, qui me délivrera!»

Passons en revue ce qui a conduit à l'échec de Paul: 1) La loi ne pouvait pas le changer. 2) L'auto-effort a échoué. 3) Plus il connaissait Dieu et la Loi, plus il semblait pire. (Le travail de la loi est de nous rendre extrêmement pécheurs, de rendre notre péché évident. Romains 7: 6,13) La loi a rendu évident que nous avons besoin de la grâce et de la puissance de Dieu. Comme le dit Jean 3: 17-19, plus nous nous rapprochons de la lumière, plus il devient évident que nous sommes sales. 4) Il finit par être frustré et dit: "qui me délivrera?" "Il n'y a rien de bon en moi." "Le mal est présent avec moi." "Une guerre est en moi." «Je ne peux pas le réaliser.» 5) La loi n'avait aucun pouvoir pour répondre à ses propres demandes, elle ne faisait que condamner. Il arrive alors à la réponse, Romains 7:25, «Je remercie Dieu, par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi, Paul nous conduit à la deuxième partie de la provision de Dieu qui rend notre sanctification possible. Romains 8:20 déclare: «L'Esprit de vie nous libère de la loi du péché et de la mort.» Le pouvoir et la force de vaincre le péché sont Christ EN NOUS, LE Saint-Esprit en nous. Relisez Romains 8: 1-15.

La traduction du New King James de Colossiens 1: 27 et 28 dit que c'est le travail de l'Esprit de Dieu de nous présenter parfaits. Il dit: «Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les gentils qui est, Christ en vous, l'espérance de la gloire.» Il poursuit en disant: «afin que nous puissions présenter chaque homme parfait (ou complet) en Christ Jésus». Est-il possible que la gloire ici soit la gloire dont nous échouons dans Romains 3:23? Lisez 2 Corinthiens 3:18 dans lequel Dieu dit qu'il souhaite nous transformer à l'image de Dieu de «gloire en gloire».

Souvenez-vous que nous avons parlé de la venue de l'Esprit en nous. Dans Jean 14: 16 & 17, Jésus a dit que l'Esprit qui était avec eux viendrait être en eux. Dans Jean 16: 7-11, Jésus a dit qu'il était nécessaire qu'il s'en aille pour que l'Esprit vienne habiter en nous. Dans Jean 14:20, il dit: «En ce jour-là, vous saurez que je suis en mon Père et que vous en moi, et moi en vous», exactement ce dont nous avons parlé. Tout cela était en fait prédit dans l'Ancien Testament. Joël 2: 24-29 parle du fait qu'il a mis le Saint-Esprit dans nos cœurs.

Dans Actes 2 (lisez-le), il nous dit que cela s'est produit le jour de la Pentecôte, après l'ascension de Jésus au ciel. Dans Jérémie 31: 33 & 34 (mentionné dans le Nouveau Testament dans Hébreux 10:10, 14 & 16), Dieu a accompli une autre promesse, celle de mettre sa loi dans nos cœurs. Dans Romains 7: 6, il nous dit que le résultat de ces promesses accomplies est que nous pouvons «servir Dieu d'une manière nouvelle et vivante». Maintenant, au moment où nous devenons croyants en Christ, l'Esprit vient demeurer (vivre) en nous et IL rend possible Romains 8: 1-15 & 24. Lisez aussi Romains 6: 4 & 10 et Hébreux 10: 1, 10, 14.

À ce stade, j'aimerais que vous lisiez et mémorisiez Galates 2:20. Ne l'oublie jamais. Ce verset résume tout ce que Paul nous enseigne sur la sanctification en un seul verset. «Je suis crucifié avec le Christ, néanmoins je vis; pourtant non pas moi, mais Christ vit en moi; et la vie que je vis maintenant dans la chair, je vis par la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et s'est donné pour moi.

Tout ce que nous ferons qui plaît à Dieu dans notre vie chrétienne peut se résumer par la phrase: «pas moi; mais Christ. » C'est Christ qui vit en moi, pas mes œuvres ou mes bonnes actions. Lisez ces versets qui parlent également de la disposition de la mort de Christ (pour rendre le péché impuissant) et de l'œuvre de l'Esprit de Dieu en nous.

I Pierre 1: 2 2 Thessaloniciens 2:13 Hébreux 2:13 Éphésiens 5: 26 et 27 Colossiens 3: 1-3

Dieu, par Son Esprit, nous donne la force de vaincre, mais cela va encore plus loin que cela. Il nous change de l'intérieur, nous transformant, nous transformant à l'image de son Fils, le Christ. Nous devons lui faire confiance pour le faire. C'est un processus; commencé par Dieu, continué par Dieu et complété par Dieu.

Voici une liste de promesses de confiance. Voici Dieu qui fait ce que nous ne pouvons pas faire, nous change et nous rend saints comme le Christ. Philippiens 1: 6 «Avoir confiance en cela même; que celui qui a commencé une bonne œuvre en vous la poursuivra jusqu'à son achèvement jusqu'au jour du Christ Jésus.

Éphésiens 3: 19 et 20 «étant remplis de toute la plénitude de Dieu… selon la puissance qui opère en nous». Quelle est la grandeur que «Dieu est à l'œuvre en nous».

Hébreux 13: 20 & 21 «Maintenant, que le Dieu de paix… vous rende accomplis dans toute bonne œuvre pour faire Sa volonté, en travaillant en vous ce qui est agréable à Ses yeux, par Jésus-Christ.» I Pierre 5:10 "le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle en Christ, vous perfectionnera, vous confirmera, vous fortifiera et vous affermira."

I Thessaloniciens 5: 23 & 24 «Maintenant, que le Dieu de paix lui-même vous sanctifie entièrement; et que votre esprit, votre âme et votre corps soient préservés sans blâme à la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Fidèle est celui qui vous appelle, qui le fera aussi. La NASB dit: "Il le fera également passer."

Hébreux 12: 2 nous dit de «fixer nos yeux sur Jésus, l'auteur et le finisseur de notre foi (NASB dit perfecteur).» I Corinthiens 1: 8 & 9 «Dieu vous confirmera jusqu'à la fin, irréprochable au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. Dieu est fidèle », I Thessaloniciens 3: 12 & 13 dit que Dieu« grandira »et« affermira vos cœurs irréprochables à la venue de notre Seigneur Jésus ».

I Jean 3: 2 nous dit «nous serons comme lui quand nous le verrons tel qu'il est». Dieu achèvera cela quand Jésus reviendra ou nous irons au ciel quand nous mourrons.

Nous avons vu de nombreux versets qui ont indiqué que la sanctification est un processus. Lisez Philippiens 3: 12-14 qui dit: «Je n'ai pas encore atteint, ni je ne suis déjà parfait, mais je me précipite vers le but de la haute vocation de Dieu en Christ Jésus.» Un commentaire utilise le mot «poursuivre». Non seulement c'est un processus, mais une participation active est impliquée.

Éphésiens 4: 11-16 nous dit que l'Église doit travailler ensemble afin que nous puissions «grandir en toutes choses en Celui qui est la Tête - Christ». Les Écritures utilisent également le mot croître dans I Pierre 2: 2, où nous lisons ceci: «Désirez le lait pur de la parole, afin que vous puissiez grandir ainsi.» Grandir prend du temps.

Ce voyage est également décrit comme une marche. La marche est une façon lente d'aller; Un pas après l'autre; un processus. I Jean parle de marcher dans la lumière (c'est-à-dire la Parole de Dieu). Galates dit en 5:16 de marcher selon l'Esprit. Les deux vont de pair. Dans Jean 17:17, Jésus a dit: "Sanctifie-les par la vérité, ta parole est vérité." La Parole de Dieu et l'Esprit travaillent ensemble dans ce processus. Ils sont inséparables.

Nous commençons à voir beaucoup de verbes d'action pendant que nous étudions ce sujet: marcher, poursuivre, désirer, etc. Si vous revenez à Romains 6 et que vous le relisez, vous en verrez beaucoup: comptez, présentez, cédez, ne rendement. Cela n'implique-t-il pas qu'il y a quelque chose que nous devons faire; qu'il y a des commandes à obéir; effort requis de notre part.

Romains 6:12 déclare: «Que le péché ne règne donc pas (c'est-à-dire à cause de notre position en Christ et de la puissance de Christ en nous) dans vos corps mortels». Le verset 13 nous commande de présenter notre corps à Dieu, et non de pécher. Cela nous dit de ne pas être «esclave du péché». Ce sont nos choix, nos commandes d'obéir; notre liste de choses à faire. Souvenez-vous que nous ne pouvons pas le faire par nos propres efforts, mais seulement par Sa puissance en nous, mais nous devons le faire.

Nous devons toujours nous souvenir que ce n'est que par le Christ. I Corinthiens 15:57 (NKJB) nous donne cette promesse remarquable: «Merci à Dieu qui nous donne la victoire par notre SEIGNEUR JESUS ​​CHRIST.» Ainsi, même ce que nous «faisons», c'est par Lui, par la puissance agissante de l'Esprit. Philippiens 4:13 nous dit que «nous pouvons tout faire par Christ qui nous fortifie». Ainsi en est-il: tout comme nous ne pouvons rien faire sans lui, nous pouvons tout faire à travers lui.

Dieu nous donne le pouvoir de «faire» tout ce qu'il nous demande de faire. Certains croyants l'appellent la puissance de «résurrection» comme exprimé dans Romains 6: 5 «nous serons à la ressemblance de sa résurrection». Le verset 11 dit que la puissance de Dieu qui a ressuscité Christ d'entre les morts nous élève à la nouveauté de la vie pour servir Dieu dans cette vie.

Philippiens 3: 9-14 exprime aussi cela comme «ce qui est par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi». Il est évident d'après ce verset que la foi en Christ est vitale. Nous devons croire pour être sauvés. Nous devons également avoir foi dans la disposition de Dieu pour la sanctification, c'est-à-dire. La mort du Christ pour nous; foi en la puissance de Dieu pour travailler en nous par l'Esprit; la foi qu'Il nous donne le pouvoir de changer et la foi en Dieu qui nous change. Rien de tout cela n'est possible sans la foi. Cela nous relie à la provision et à la puissance de Dieu. Dieu nous sanctifiera en faisant confiance et en obéissant. Nous devons croire suffisamment pour agir sur la vérité; assez pour obéir. Souvenez-vous du refrain de l'hymne:

"Ayez confiance et obéissez Car il n'y a pas d'autre moyen d'être heureux en Jésus que de faire confiance et d'obéir."

Autres versets reliant la foi à ce processus (étant changé par la puissance de Dieu): Éphésiens 1: 19 & 20 «quelle est la grandeur extrême de sa puissance envers nous qui croyons, selon l'œuvre de sa puissante puissance qu'il a exercée en Christ quand il l'a ressuscité d'entre les morts.

Éphésiens 3: 19 & 20 dit «afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Christ.n Maintenant à celui qui est capable de faire beaucoup plus au-dessus de tout ce que nous demandons ou pensons selon la puissance qui opère en nous.» Hébreux 11: 6 dit «sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu».

Romains 1:17 dit que «le juste vivra par la foi». Ceci, je crois, ne se réfère pas seulement à la foi initiale au salut, mais à notre foi de jour en jour qui nous relie à tout ce que Dieu fournit pour notre sanctification; notre vie quotidienne et notre obéissance et notre marche dans la foi.

Voir aussi: Philippiens 3: 9; Galates 3:26, 11; Hébreux 10:38; Galates 2:20; Romains 3: 20-25; 2 Corinthiens 5: 7; Éphésiens 3:12 et 17

Il faut de la foi pour obéir. Souvenez-vous de Galates 3: 2 et 3 «Avez-vous reçu l'Esprit par les œuvres de la loi ou par l'écoute de la foi… ayant commencé dans l'Esprit, êtes-vous maintenant rendu parfait dans la chair?» Si vous lisez tout le passage, il fait référence à la vie par la foi. Colossiens 2: 6 dit «comme vous avez donc reçu Christ Jésus (par la foi), marchez en lui». Galates 5:25 dit: «Si nous vivons selon l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit.»

Alors que nous commençons à parler de notre rôle; notre obéissance; pour ainsi dire, notre liste de choses à faire, souvenez-vous de tout ce que nous avons appris. Sans Son Esprit, nous ne pouvons rien faire, mais par Son Esprit, Il nous fortifie lorsque nous obéissons; et que c'est Dieu qui nous change pour nous rendre saints comme Christ est saint. Même en obéissant à cela, tout est toujours de Dieu - Lui travaillant en nous. Tout cela repose sur la foi en Lui. Souvenez-vous de notre verset de mémoire, Galates 2:20. Ce n'est «PAS moi, mais Christ… je vis par la foi au Fils de Dieu». Galates 5:16 dit "marchez selon l'Esprit et vous n'accomplirez pas la convoitise de la chair."

Nous voyons donc qu'il nous reste encore du travail à faire. Alors, quand et comment pouvons-nous nous approprier, profiter ou saisir la puissance de Dieu. Je crois que c'est proportionnel à nos pas d'obéissance pris dans la foi. Si nous nous asseyons et ne faisons rien, rien ne se passera. Lisez Jacques 1: 22-25. Si nous ignorons Sa Parole (Ses instructions) et n'obéissons pas, la croissance ou le changement n'aura pas lieu, c'est-à-dire si nous nous voyons dans le miroir de la Parole comme en Jacques et que nous nous éloignons et ne sommes pas des pratiquants, nous restons pécheurs et impies. . Souvenez-vous que I Thessaloniciens 4: 7 et 8 dit: «Par conséquent, celui qui rejette cela ne rejette pas l'homme, mais le Dieu qui vous donne son Saint-Esprit.»

La troisième partie nous montrera des choses pratiques que nous pouvons «faire» (c'est-à-dire être des pratiquants) avec sa force. Vous devez suivre ces étapes de foi obéissante. Appelez cela une action positive.

Notre part (partie 3)

Nous avons établi que Dieu veut nous conformer à l'image de son Fils. Dieu dit qu'il y a quelque chose que nous devons aussi faire. Cela exige de notre part de l'obéissance.

Il n'y a pas d'expérience «magique» que nous pouvons avoir qui nous transforme instantanément. Comme nous l'avons dit, c'est un processus. Romains 1:17 dit que la justice de Dieu est révélée de foi en foi. 2 Corinthiens 3:18 le décrit comme étant transformé à l'image du Christ, de gloire en gloire. 2 Pierre 1: 3-8 dit que nous devons ajouter une vertu semblable au Christ à une autre. Jean 1:16 le décrit comme «grâce sur grâce».

Nous avons vu que nous ne pouvons pas le faire par effort personnel ou en essayant d'observer la loi, mais que c'est Dieu qui nous change. Nous avons vu que cela commence quand nous sommes nés de nouveau et est complété par Dieu. Dieu donne à la fois la provision et la puissance pour notre progression quotidienne. Nous avons vu dans le chapitre 6 de Romains que nous sommes en Christ, dans sa mort, son ensevelissement et sa résurrection. Le verset 5 dit que la puissance du péché a été rendue impuissante. Nous sommes morts au péché et il ne dominera pas sur nous.

Parce que Dieu est également venu vivre en nous, nous avons sa puissance, afin que nous puissions vivre d'une manière qui lui plaît. Nous avons appris que Dieu lui-même nous change. Il promet d'achever l'œuvre qu'il a commencée en nous lors du salut.

Ce sont tous des faits. Romains 6 dit qu'en considérant ces faits, nous devons commencer à agir sur eux. Il faut de la foi pour faire cela. Ici commence notre voyage de foi ou d'obéissance confiante. Le premier «commandement d'obéir» est exactement cela, la foi. Il dit: «Estimez-vous vraiment morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur». Compter signifie compter sur lui, croyez-le, considérez-le comme vrai. Ceci est un acte de foi et est suivi d'autres commandements tels que «céder, ne pas laisser et présenter». La foi compte sur la puissance de ce que signifie être mort en Christ et sur la promesse de Dieu d'agir en nous.

Je suis heureux que Dieu ne s'attende pas à ce que nous comprenions tout cela complètement, mais seulement à «agir» en conséquence. La foi est le moyen de s'approprier, de se connecter ou de s'emparer de la provision et du pouvoir de Dieu.

Notre victoire n'est pas obtenue par notre pouvoir de nous changer nous-mêmes, mais elle peut être proportionnelle à notre obéissance «fidèle». Quand nous «agissons», Dieu nous change et nous permet de faire ce que nous ne pouvons pas faire; par exemple, changer les désirs et les attitudes; ou changer les habitudes pécheresses; nous donnant le pouvoir de «marcher dans la nouveauté de la vie». (Romains 6: 4) Il nous donne le «pouvoir» d'atteindre le but de la victoire. Lisez ces versets: Philippiens 3: 9-13; Galates 2: 20-3: 3; I Thessaloniciens 4: 3; I Pierre 2:24; I Corinthiens 1:30; I Pierre 1: 2; Colossiens 3: 1-4 & 3: 11 & 12 & 1:17; Romains 13:14 et Éphésiens 4:15.

Les versets suivants relient la foi à nos actions et à notre sanctification. Colossiens 2: 6 dit: «De même que vous avez reçu Christ Jésus, marchez en lui. (Nous sommes sauvés par la foi, nous sommes donc sanctifiés par la foi.) Toutes les étapes ultérieures de ce processus (marche) dépendent de et ne peuvent être accomplies ou atteintes que par la foi. Romains 1:17 dit: «La justice de Dieu est révélée de foi en foi.» (Cela signifie une étape à la fois.) Le mot «marche» est souvent utilisé dans notre expérience. Romains 1:17 dit aussi: "le juste vivra par la foi." Cela parle de notre vie quotidienne autant ou plus que de son commencement au salut.

Galates 2:20 dit: «Je suis crucifié avec Christ, néanmoins je vis, mais ce n'est pas moi, mais Christ vit en moi, et la vie que je vis maintenant dans la chair, je vis par la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et s'est donné. pour moi."

Romains 6 dit au verset 12 «par conséquent» ou parce que nous nous considérons comme «morts en Christ», nous devons maintenant obéir aux prochains commandements. Nous avons maintenant le choix d'obéir quotidiennement et à chaque instant tant que nous vivons ou jusqu'à ce qu'Il revienne.

Cela commence par un choix de céder. Dans Romains 6:12, la version King James utilise ce mot «céder» quand il dit «ne cédez pas vos membres comme instruments d'injustice, mais abandonnez-vous à Dieu.» Je crois que céder est un choix de céder le contrôle de votre vie à Dieu. D'autres traductions utilisent les mots «présenter» ou «offrir». C'est un choix de choisir de donner à Dieu le contrôle de nos vies et de nous offrir à Lui. Nous nous présentons (nous nous consacrons) à Lui. (Romains 12: 1 & 2) Comme à un signe de cession, vous donnez le contrôle de cette intersection à une autre, nous cédons le contrôle à Dieu. Rendre signifie lui permettre de travailler en nous; demander son aide; céder à sa volonté, pas à la nôtre. C'est notre choix de donner au Saint-Esprit le contrôle de notre vie et de Lui céder. Il ne s’agit pas d’une décision ponctuelle, mais continue, quotidienne et à chaque instant.

Ceci est illustré dans Éphésiens 5:18 «Ne vous enivrez pas de vin; où est un excès; mais soyez rempli du Saint-Esprit. C'est un contraste délibéré. Lorsqu'une personne est ivre, on dit qu'elle est contrôlée par l'alcool (sous l'influence de celui-ci). En revanche, on nous dit d'être remplis de l'Esprit.

Nous devons être volontairement sous le contrôle et l'influence de l'Esprit. La manière la plus précise de traduire le temps du verbe grec est «soyez remplis de l'Esprit», ce qui signifie un abandon continu de notre contrôle au contrôle du Saint-Esprit.

Romains 6:11 dit: présentez les membres de votre corps à Dieu, non au péché. Les versets 15 et 16 disent que nous devons nous présenter comme esclaves de Dieu, et non comme esclaves du péché. Il y a une procédure dans l'Ancien Testament par laquelle un esclave pouvait se faire esclave de son maître pour toujours. C'était un acte volontaire. Nous devrions faire cela à Dieu. Romains 12: 1 & 2 dit: «C'est pourquoi je vous exhorte, frères, par la miséricorde de Dieu, à présenter vos corps comme un sacrifice vivant et saint, agréable à Dieu, qui est votre service spirituel d'adoration. Et ne vous conformez pas à ce monde, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit ». Cela semble également être volontaire.

Dans l'Ancien Testament, les gens et les choses étaient consacrés et mis à part pour Dieu (sanctifié) pour Son service dans le temple par un sacrifice spécial et une cérémonie les présentant à Dieu. Bien que notre cérémonie puisse être personnelle, le sacrifice du Christ sanctifie déjà notre don. (2 Chroniques 29: 5-18) Ne devrions-nous donc pas nous présenter à Dieu une fois pour toutes et aussi quotidiennement. Nous ne devons à aucun moment nous présenter au péché. Nous ne pouvons le faire que par la force du Saint-Esprit. Bancroft dans la théologie élémentaire suggère que lorsque les choses étaient consacrées à Dieu dans l'Ancien Testament, Dieu envoyait souvent le feu pour recevoir l'offrande. Peut-être qu'aujourd'hui, la consécration (se donner comme don à Dieu en tant que sacrifice vivant) amènera l'Esprit à travailler en nous d'une manière spéciale pour nous donner le pouvoir sur le péché et vivre pour Dieu. (Le feu est un mot souvent associé à la puissance du Saint-Esprit.) Voir Actes 1: 1-8 et 2: 1-4.

Nous devons continuer à nous donner à Dieu et à lui obéir au quotidien, en mettant chaque échec révélé en conformité avec la volonté de Dieu. C'est ainsi que nous devenons matures. Pour comprendre ce que Dieu veut dans nos vies et voir nos échecs, nous devons sonder les Écritures. Le mot lumière est souvent utilisé pour décrire la Bible. La Bible peut faire beaucoup de choses et l'une d'entre elles est d'éclairer notre chemin et de révéler le péché. Psaume 119: 105 dit: «Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon chemin.» La lecture de la Parole de Dieu fait partie de notre liste de choses à faire.

La Parole de Dieu est probablement la chose la plus importante que Dieu nous ait donnée dans notre chemin vers la sainteté. 2 Pierre 1: 2 & 3 dit: "Selon que sa puissance nous a donné tout ce qui concerne la vie et la piété par la vraie connaissance de celui qui nous a appelés à la gloire et à la vertu." Il dit que tout ce dont nous avons besoin est à travers la connaissance de Jésus et le seul endroit pour trouver une telle connaissance est dans la Parole de Dieu.

2 Corinthiens 3:18 va encore plus loin en disant: «Nous tous, le visage dévoilé, contemplant, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme celle du Seigneur. , l'esprit." Ici, cela nous donne quelque chose à faire. Dieu par Son Esprit nous changera, nous transformera pas à pas, si nous Le contemplons. James se réfère aux Écritures comme à un miroir. Nous devons donc Le voir dans le seul endroit évident que nous pouvons, la Bible. William Evans dans «Les grandes doctrines de la Bible» dit ceci à la page 66 à propos de ce verset: «Le temps est intéressant ici: nous sommes en train de passer d'un degré de caractère ou de gloire à un autre.»

L'auteur de l'hymne «Prends le temps d'être saint» a dû comprendre cela quand il a écrit: «En regardant à Jésus, tu seras comme lui, les amis dans ta conduite, sa ressemblance verra.»

 

La conclusion à cela, bien sûr, est I Jean 3: 2 quand «nous serons comme lui, quand nous le voyons tel qu'il est». Même si nous ne comprenons pas comment Dieu fait cela, si nous obéissons en lisant et en étudiant la Parole de Dieu, Il fera sa part pour transformer, changer, compléter et terminer son œuvre. 2 Timothée 2:15 (LSG) dit: "Étudiez pour vous montrer approuvé à Dieu, en divisant correctement la parole de vérité." La NIV dit être quelqu'un «qui gère correctement la parole de vérité».

Il est souvent dit en plaisantant que lorsque nous passons du temps avec quelqu'un, nous commençons à lui «ressembler», mais c'est souvent vrai. Nous avons tendance à imiter les gens avec qui nous passons du temps, à agir et à parler comme eux. Par exemple, nous pouvons imiter un accent (comme nous le faisons si nous déménageons dans une nouvelle région du pays), ou nous pouvons imiter des gestes de la main ou d'autres maniérismes. Éphésiens 5: 1 nous dit: «Soyez des imitateurs ou le Christ comme de chers enfants.» Les enfants aiment imiter ou imiter et nous devons donc imiter le Christ. Souvenez-vous que nous faisons cela en passant du temps avec Lui. Ensuite, nous copierons sa vie, son caractère et ses valeurs; Ses attitudes et attributs mêmes.

Jean 15 parle de passer du temps avec le Christ d'une manière différente. Il dit que nous devons demeurer en Lui. Une partie de la fidélité consiste à passer du temps à étudier les Écritures. Lisez Jean 15: 1-7. Ici, il est dit: «Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous». Ces deux choses sont inséparables. Cela signifie plus qu'une lecture superficielle, cela signifie lire, y penser et le mettre en pratique. Le contraire est également vrai, cela ressort du verset «La mauvaise compagnie corrompt la bonne moralité». (I Corinthiens 15:33) Choisissez donc soigneusement où et avec qui vous passez du temps.

Colossiens 3:10 dit que le nouveau soi doit être «renouvelé dans la connaissance à l'image de son Créateur. Jean 17:17 dit: «Sanctifie-les par la vérité; ta parole est la vérité. Ici s'exprime la nécessité absolue de la Parole dans notre sanctification. La Parole nous montre spécifiquement (comme dans un miroir) où sont les défauts et où nous devons changer. Jésus a également dit dans Jean 8:32 "Alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera." Romains 7:13 dit: «Mais pour que le péché puisse être reconnu comme péché, il a produit la mort en moi par ce qui était bon, de sorte que par le commandement le péché puisse devenir totalement pécheur. Nous savons ce que Dieu veut par la Parole. Nous devons donc nous en remplir l'esprit. Romains 12: 2 nous supplie «d'être transformés par le renouvellement de votre esprit». Nous devons passer de la pensée du monde à la manière de penser de Dieu. Éphésiens 4:22 dit d'être «renouvelé dans l'esprit de votre esprit». Philippiens 2: 5 sys "que cet esprit soit en vous qui était aussi en Christ Jésus." Les Écritures révèlent quelle est la pensée de Christ. Il n'y a pas d'autre moyen d'apprendre ces choses que de se saturer de la Parole.

Colossiens 3:16 nous dit de «laisser la Parole du Christ habiter richement en vous». Colossiens 3: 2 nous dit de «penser aux choses d'en haut, pas aux choses de la terre». Il ne s'agit pas seulement de penser à eux, mais aussi de demander à Dieu de mettre Ses désirs dans nos cœurs et nos esprits. 2 Corinthiens 10: 5 nous avertit, en disant: «rejetant les imaginations et tout ce qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et amenant en captivité toute pensée à l'obéissance de Christ».

Les Écritures nous enseignent tout ce que nous devons savoir sur Dieu le Père, Dieu l'Esprit et Dieu le Fils. Souvenez-vous qu'il nous dit «tout ce dont nous avons besoin pour la vie et la piété grâce à notre connaissance de Celui qui nous a appelés». 2 Pierre 1: 3 Dieu nous dit dans I Pierre 2: 2 que nous grandissons en tant que chrétiens en apprenant la Parole. Il dit: «En tant que nouveau-nés, désirez le lait sincère de la parole pour que vous puissiez grandir ainsi.» La NIV le traduit de cette façon, «afin que vous grandissiez dans votre salut». C'est notre nourriture spirituelle. Éphésiens 4:14 indique que Dieu veut que nous soyons mûrs, pas des bébés. I Corinthiens 13: 10-12 parle de mettre de côté les choses enfantines. Dans Éphésiens 4:15, Il veut que nous «grandissions en TOUTES CHOSES EN LUI».

L'Écriture est puissante. Hébreux 4:12 nous dit: «La parole de Dieu est vivante et puissante et plus tranchante que toute épée à deux tranchants, perçant même jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, et des articulations et de la moelle, et discerne les pensées et les intentions. du coeur." Dieu dit aussi dans Ésaïe 55:11 que lorsque sa parole est prononcée ou écrite ou envoyée de quelque manière que ce soit dans le monde, elle accomplira l'œuvre qu'elle est censée faire; il ne reviendra pas nul. Comme nous l'avons vu, il convaincra du péché et convaincra les gens du Christ; cela les amènera à une connaissance salvifique du Christ.

Romains 1:16 dit que l'Évangile est «la puissance de Dieu pour le salut de tous ceux qui croient». Les Corinthiens disent que «le message de la croix… est pour nous qui sommes sauvés… la puissance de Dieu». De la même manière, il peut condamner et convaincre le croyant.

Nous avons vu que 2 Corinthiens 3:18 et Jacques 1: 22-25 se réfèrent à la Parole de Dieu comme un miroir. Nous nous regardons dans un miroir pour voir à quoi nous ressemblons. Une fois, j'ai enseigné un cours de l'École biblique de vacances intitulé «Se voir dans le miroir de Dieu». Je connais aussi un refrain qui décrit la Parole comme un «miroir de nos vies pour voir». Les deux expriment la même idée. Quand nous regardons dans la Parole, la lisons et l'étudions comme nous le devrions, nous nous voyons. Cela nous montrera souvent le péché dans notre vie ou une manière dont nous échouons. James nous dit ce que nous ne devons pas faire lorsque nous nous voyons. «Si quelqu'un n'est pas un pratiquant, il est comme un homme observant son visage naturel dans un miroir, car il observe son visage, s'en va et oublie immédiatement quel genre d'homme il était. De même, lorsque nous disons que la Parole de Dieu est lumière. (Lire Jean 3: 19-21 et I Jean 1: 1-10.) Jean dit que nous devons marcher dans la lumière, nous voyant comme révélés à la lumière de la Parole de Dieu. Cela nous dit que lorsque la lumière révèle le péché, nous devons confesser notre péché. Cela signifie admettre ou reconnaître ce que nous avons fait et admettre que c'est un péché. Cela ne signifie pas plaider, supplier ou faire une bonne action pour gagner notre pardon de Dieu, mais simplement être d'accord avec Dieu et reconnaître notre péché.

Il y a de très bonnes nouvelles ici. Au verset 9, Dieu dit que si nous confessons notre péché, «Il est fidèle et juste pour nous pardonner notre péché», mais pas seulement pour «nous purifier de toute iniquité». Cela signifie qu'Il nous purifie du péché dont nous ne sommes même pas conscients ou conscients. Si nous échouons et péchons à nouveau, nous devons le confesser à nouveau, aussi souvent que nécessaire, jusqu'à ce que nous soyons victorieux et que nous ne soyons plus tentés.

Cependant, le passage nous dit aussi que si nous ne nous confessons pas, notre communion avec le Père est rompue et nous continuerons à échouer. Si nous obéissons, il nous changera, sinon nous ne changerons pas. À mon avis, c'est l'étape la plus importante de la sanctification. Je pense que c'est ce que nous faisons lorsque l'Écriture dit de rejeter ou de mettre de côté le péché, comme dans Éphésiens 4:22. Bancroft dans la théologie élémentaire dit de 2 Corinthiens 3:18 «nous sommes en train d'être transformés d'un degré de caractère ou de gloire à un autre.» Une partie de ce processus consiste à nous voir dans le miroir de Dieu et nous devons confesser les défauts que nous voyons. Il faut quelques efforts de notre part pour mettre fin à nos mauvaises habitudes. Le pouvoir de changer vient de Jésus-Christ. Nous devons lui faire confiance et lui demander ce que nous ne pouvons pas faire.

Hébreux 12: 1 & 2 dit que nous devrions «mettre de côté… le péché qui nous prend si facilement au piège… regarder vers Jésus l'auteur et le finisseur de notre foi.» Je pense que c'est ce que Paul voulait dire quand il a dit dans Romains 6:12 de ne pas laisser le péché régner en nous et ce qu'il voulait dire dans Romains 8: 1-15 au sujet de permettre à l'Esprit de faire Son œuvre; marcher dans l'Esprit ou marcher dans la lumière; ou l'une des autres façons dont Dieu explique le travail de coopération entre notre obéissance et notre confiance en l'œuvre de Dieu par l'Esprit. Psaume 119: 11 nous dit de mémoriser les Écritures. Il dit: «J'ai caché ta parole dans mon cœur pour ne pas pécher contre toi.» Jean 15: 3 dit: "Vous êtes déjà purs à cause de la parole que je vous ai dite." La Parole de Dieu nous rappellera à la fois de ne pas pécher et nous convaincra lorsque nous péchons.

Il existe de nombreux autres versets pour nous aider. Tite 2: 11-14 dit: 1. Niez l'impiété. 2. Vivez pieusement dans cet âge présent. 3. Il nous rachètera de tout acte illégal. 4. Il purifiera pour lui-même son peuple spécial.

2 Corinthiens 7: 1 dit de nous purifier. Éphésiens 4: 17-32 et Colossiens 3: 5-10 énumèrent certains péchés que nous devons abandonner. Cela devient très précis. La partie positive (notre action) vient dans Galates 5:16 qui nous dit de marcher dans l'Esprit. Éphésiens 4:24 nous dit de revêtir le nouvel homme.

Notre rôle est décrit à la fois comme marcher dans la lumière et comme marcher dans l'Esprit. Les quatre évangiles et les épîtres sont pleins d'actions positives que nous devrions faire. Ce sont des actions qu'on nous commande de faire telles que «aimer», «prier» ou «encourager».

Dans probablement le meilleur sermon que j'aie jamais entendu, l'orateur a dit que l'amour est quelque chose que vous faites; par opposition à quelque chose que vous ressentez. Jésus nous a dit dans Matthieu 5:44 "Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent." Je pense que de telles actions décrivent ce que Dieu veut dire quand Il nous commande de «marcher selon l'Esprit», de faire ce qu'Il nous commande tout en lui faisant confiance pour changer nos attitudes intérieures telles que la colère ou le ressentiment.

Je pense vraiment que si nous nous occupons à faire les actions positives que Dieu commande, nous nous retrouverons avec beaucoup moins de temps pour avoir des ennuis. Cela a également un effet positif sur ce que nous ressentons. Comme le dit Galates 5:16, «marchez par l'Esprit et vous n'accomplirez pas le désir de la chair». Romains 13:14 dit: «Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ et ne prenez aucune disposition pour la chair, pour satisfaire ses convoitises.»

Un autre aspect à considérer: Dieu châtiera et corrigera ses enfants si nous continuons à suivre le chemin du péché. Ce chemin mène à la destruction dans cette vie, si nous ne confessons pas notre péché. Hébreux 12:10 dit qu'il nous châtie «pour notre profit, afin que nous soyons rendus participants de sa sainteté». Le verset 11 dit: «Ensuite, il donne le fruit pacifique de la justice à ceux qui sont formés par elle.» Lisez Hébreux 12: 5-13. Le verset 6 dit: «Pour qui le Seigneur aime, il châtie». Hébreux 10:30 dit que «le Seigneur jugera son peuple». Jean 15: 1-5 dit qu'Il taille les vignes afin qu'elles portent plus de fruits.

Si vous vous trouvez dans cette situation, revenez à I Jean 1: 9, reconnaissez et confessez-lui votre péché aussi souvent que nécessaire et recommencez. I Pierre 5:10 dit: «Que Dieu… après avoir souffert un certain temps, vous perfectionnera, vous affermira, vous fortifiera et vous apaisera.» La discipline nous enseigne la persévérance et la fermeté. N'oubliez pas, cependant, que la confession peut ne pas supprimer les conséquences. Colossiens 3:25 dit: "Celui qui fait le mal sera récompensé pour ce qu'il a fait, et il n'y a pas de partialité." I Corinthiens 11:31 dit: "Mais si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés." Le verset 32 ​​ajoute: «Lorsque nous sommes jugés par le Seigneur, nous sommes disciplinés.»

Ce processus de devenir comme le Christ continuera aussi longtemps que nous vivrons dans notre corps terrestre. Paul dit dans Philippiens 3: 12-15 qu'il n'avait pas déjà atteint, qu'il n'était pas non plus déjà parfait, mais qu'il continuerait à avancer et à poursuivre le but. 2 Pierre 3:14 et 18 disent que nous devrions «être diligents pour être trouvés par lui en paix, sans tache et irréprochable» et «grandir dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ».

I Thessaloniciens 4: 1, 9 et 10 nous dit «d'abonder de plus en plus» et «d'augmenter de plus en plus» l'amour envers les autres. Une autre traduction dit «exceller encore plus». 2 Pierre 1: 1-8 nous dit d'ajouter une vertu à une autre. Hébreux 12: 1 & 2 dit que nous devrions courir la course avec endurance. Hébreux 10: 19-25 nous encourage à continuer et à ne jamais abandonner. Colossiens 3: 1-3 dit de "se concentrer sur les choses ci-dessus." Cela signifie le mettre là et le garder là-bas.

Souvenez-vous que c'est Dieu qui fait cela lorsque nous obéissons. Philippiens 1: 6 dit: «En ayant confiance en cela même, celui qui a commencé une bonne œuvre l'accomplira jusqu'au jour de Jésus-Christ.» Bancroft in Elemental Theology dit à la page 223 «La sanctification commence au commencement du salut du croyant et est co-étendue avec sa vie sur terre et atteindra son apogée et sa perfection lorsque le Christ reviendra.» Éphésiens 4: 11-16 dit que faire partie d'un groupe local de croyants nous aidera également à atteindre cet objectif. «Jusqu'à ce que nous arrivions tous… à un homme parfait… afin que nous puissions grandir en lui», et que le corps «grandisse et se construit dans l'amour, au fur et à mesure que chaque partie fait son travail».

Tite 2: 11 & 12 «Car la grâce de Dieu qui apporte le salut est apparue à tous les hommes, nous enseignant que, reniant l'impiété et les convoitises mondaines, nous devons vivre sobrement, justement et pieusement dans l'âge présent. I Thessaloniciens 5: 22-24 «Maintenant, que le Dieu de paix lui-même vous sanctifie complètement; et que tout votre esprit, âme et corps soient préservés irréprochables à la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle est fidèle, qui le fera aussi.

Besoin de parler? Avoir des questions?

Si vous souhaitez nous contacter pour des conseils spirituels ou des soins de suivi, n'hésitez pas à nous écrire à l'adresse suivante: photosforsouls@yahoo.com.

Nous apprécions vos prières et sommes impatients de vous rencontrer dans l'éternité!

 

Cliquez ici pour "Paix avec Dieu"